Choose your screen resolution: Auto adjust 800x600 1024x768


Notes sur la comprehension
Marţi, 08 Februarie 2011 00:00

NOTES SUR LA COMPREHENSION

 

Ilie MINESCU

Universitatea de Vest Timişoara

 

Un individu qui s'apprête à comprendre, n'utilise pas directement les informations dans la forme conventionnelle du discours écrit (ou oral). C'est par l'intermédiaire de processus très complexes qu'il traitera ces informations. (VAN DIJK & KINTSCH, 1978)

Trois de ceux-ci sont intéressants:

                - la sélection

                - la hiérarchisation

                - la coordination

La sélection: c'est un phénomène qui permet à un lecteur placé face à un texte (ou un discours) de prendre en considération certaines informations et d'en délaisser d'autres.

La hiérarchisation: parmi la sélection qu'il aura effectué, certaines informations deviendront dominantes (celles qui réfèrent au thème général), d'autres resteront secondaires ou mineures, c'est le phénomène de hiérarchisation.

On peut supposer que la hiérarchisation varie en fonction des connaissances du lecteur et en fonction du contexte dans lequel ces connaissances ont été construites.

Le contexte culturel de l'individu, son origine, peuvent donc jouer un rôle déterminant dans ce processus.

La cohérence: ces informations seront organisées de façon définie. Cette organisation doit respecter certaines règles de cohérence interne et de cohérence textuelle, c'est le processus de construction de la cohérence

Un sujet qui s'efforce de comprendre un texte (ou un discours) reconstruit véritablement le sens et restructure de manière très complexe les informations textuelles.

Cette construction s'opère à différents niveaux:

- au niveau des macro-structures, c'est à dire des informations dominantes. Ceci réfère à la théorie de la structure et de la compréhension d'unités globales d'un discours ou de discours en tant qu'ensemble.

Une macro-structure est une structure de signification globale d'un texte (par exemple, je peux donner le résumé d'un texte). Les auteurs parlent alors de macro-processus, permettent de sélectionner et d'organiser les informations importantes de la base de texte pour former une représentation stable et à long terme. Le résultat des macro-processus est une représentation propositionnelle condensée et hierarchisée des informations initiales du texte.

- au  niveau des micro-structures, ceci réfère à la théorie de la compréhension de propositions et de séquences de propositions. Une micro-structure est une structure de signification d'une information locale dans un texte (par exemple je comprends une phrase, une proposition, je peux le résumer). Les micro-processus agissent sur la construction de propositions sémantiques et véhiculent une représentation « littérale » du contenu du texte appelée « base de texte ». 

Pour van Dijk et Kintsch «il n'existe pas de processus unique de compréhension, mais des processus variables, dans des situations différentes, chez différents usagers du langage et pour différents types de discours» . Nous voyons bien qu'il s'agit là d'une conception différente de celle de Cohen-Mauffrey. La psychologie, l'appartenance ethno-culturelle et langagière du lecteur sont ici beaucoup plus marquées.

Les travaux de Van Dijk et Kintsch accordent effectivement une place prépondérante aux stratégies culturelles pour comprendre un énoncé. Parmi les stratégies discursives, elles prévalent sur les stratégies sémantiques, car elles ont une action plus englobante que ces dernières. Elles correspondent à la sélection d'informations culturelles pertinentes pour la compréhension d'un discours. Elles sont très larges, et impliquent des connaissances concernant des lieux, des structures sociales, des types de discours, des valeurs, des connaissances, des croyances, des opinions, des idéologies, des attitudes, des objets de référence, etc.

Parmi les stratégies culturelles, on compte:

- Les stratégies sociales, impliquant des informations sur la structure générale du groupe social, sur ses institutions, rôles, fonctions, participants, genres de discours, etc. (on n'applique pas les mêmes stratégies pour comprendre un texte juridique, la réponse d'un ami dans une conversation, un étudiant au cours, etc.).

- Les stratégies interactionnelles: l'allocutaire est pris dans un processus de communication qui est une forme d'interaction sociale, à laquelle il participe. Les intentions, buts, motivations du locuteur dans le contexte interactionnel suscitent des attentes chez l'allocutaire (dans le cadre d'un dialogue).

- Les stratégies pragmatiques (type de stratégies interactionnelles): compréhension et prédiction d'une part de quels types d'actes de langage sont faits par le locuteur, et d'autre part de leurs relations entre eux et vis-à-vis du macro-acte de langage réalisé par l'ensemble de son discours, des relations entre macro-actes, etc. Les stratégies pragmatiques combinent des informations propres aux expressions (intonation, ordre des mots, verbes, temps, etc.) et des informations propres au contexte. Le but est de dériver du discours des actes de langage globaux.

En outre, les connaissances qu'un élève a développées sur le monde qui l `entoure vont activer un modèle mental auquel il va se référer pour traiter toute nouvelle information délivrée par le texte. Ce modèle mental est donc éminemment dépendant de sa culture d'origine. Si, de surcroît, le texte lu fait référence à des composantes de cette culture ou s'il en est directement issu, le modèle mental n'en sera que plus riche. Les expériences menées à ce sujet montrent que les sujets lisent plus vite les textes portant sur leur propre culture et que la compréhension est plus fine.

Comprendre un énoncé (ou un discours), c'est donc faire correspondre une représentation mentale, bâtie sur les informations fournies par l'énoncé, à des informations qui en sont absentes et qui font partie des connaissances du sujet. Ce dernier fait donc des inférences lorsqu'il construit des informations non explicites dans le texte afin de bien le comprendre (Giasson, 1996). La compréhension fine d'un texte tient justement à cette capacité chez le lecteur à inférer au-delà du texte lui-même.

La compréhension relève donc du niveau cognitif global du sujet, mais aussi du contexte culturel dans lequel il a grandit; contexte qui peut, le moment venu, être la source d'inférences favorisant cette compréhension.

 

BIBLIOGRAPHIE

COHEN I., MAUFFREY A., 1990 - Vers une nouvelle pédagogie de la lecture - Armand Colin.

GIASSON, 1996 – « La compréhension en lecture », Pratiques pédagogiques.

VAN DIJK T.A., KINTSCH W., 1978 – “Toward a model of text comprehension and production”, Psychological Review, vol.85, n°5, sept.

 

 

Adaugă comentariu


Codul de securitate
Actualizează

Revista cu ISSN

Socializarea din primii ani de viata

SOCIALIZAREA DIN PRIMII ANI DE VIAŢĂ   Prof. Antonie Carmen-Elena Colegiul Naţional Pedagogic „Ştefan cel Mare” Bacău   Rezumat Socializarea primară este prima şi cea mai importantă etapă din devenirea unui individ, absenţa acesteia transformându-l într-o...

Read more

Calendar bacalaureat 2013

Calendarul examenului de bacalaureat 2013   Ministrul educatiei a aprobat Calendarul examenului national de bacalaureat national pentru anul 2013. Afla care este calendarul pentru bacalaureat 2013, sesiunea iunie-iulie 2013 si sesiunea august-septembrie...

Read more

Zilele de 24 si 31 decembrie au fost dec…

Zilele de 24 si 31 decembrie au fost declarate libere legale Guvernul Romaniei a aprobat Hotararea pentru stabilirea zilelor de 24 si 31 decembrie 2012 ca zile libere pentru angajatii din...

Read more

Proba practica la concursul pentru ocupa…

   ANEXA Nr. 9   la metodologie   PROBA PRACTICA din cadrul concursului pentru ocuparea posturilor didactice/catedrelor vacante/rezervate in unitatile de invatamant particular din invatamantul preuniversitar Disciplinele: Arte plastice, decorative, ambientale, Arhitectura, Design...

Read more

Lecturi obligatorii pentru clasa a VI-a

Lecturi obligatorii pentru clasa a VI-a   Literatura română *** Toma Alimos *** Novac si corbul Octavian Goga Poezii( selectiv) Grigore Alexandrescu Fabule( selectiv) George Cosbuc Poezii( selectiv) V. Alecsandri Pasteluri Mihai Eminescu Poezii Tudor Arghezi Cărticică de seară, Ce-ai cu mine, vântule? I. L. Caragiale Momente şi schiţe Ion Creanga Prostia...

Read more

Scopul si eficienta activitatilor de edu…

SCOPUL ŞI EFICIENŢA ACTIVITĂŢILOR DE EDUCAŢIE RUTIERĂ   Educaţia rutieră are ca scop prevenirea vătămării copiilor şi adolescenţilor prin accident rutier, prin formarea abilităţilor, competenţelor şi comportamentului rutier responsabil, în calitate de...

Read more

Dezvoltarea capacitatilor perceptive de …

DEZVOLTAREA CAPACITĂŢILOR PERCEPTIVE, DE OBSERVARE ŞI DE REPREZENTARE A PREŞCOLARILOR   Educator Stan Luminiţa-Simona Gradiniţa cu program normal Bălăbăneşti, Galaţi   Preşcolarii au o deschidere perceptivă specială asupra spectacolului lumii ceea ce stimulează în grad...

Read more

Redactarea unui eseu in liimba engleza

REDACTAREA UNUI ESEU ÎN LIMBA ENGLEZĂ Studiu de specialitate Profesor limba engleză Bold Corina C.N. Zinca Golescu Pitești Această sarcină pare a fi una destul dificilă în rândul elevilor. Indiferent dacă eseul...

Read more