Choose your screen resolution: Auto adjust 800x600 1024x768

La pedagogie du projet
Luni, 08 Noiembrie 2010 18:18

LA PEDAGOGIE DU PROJET

 

Prof. Octavian Horia MINDA

Şcoala cu clasele I-VIII SINANDREI TIMIŞ

 

 

            1. La définition du projet

Dans le monde contemporain, l’éducation est une nécessité, imposée par de rapides changements économiques. Les institutions importantes comme l’UNESCO ont comme préoccupations principales l’enseignement et, en particulier, l’amélioration des techniques  d’évaluation. Une bonne et correcte évaluation favorise le progrès .

Le Glossaire des termes de technologie éducative édité par l’UNESCO définit le projet comme une activité pratique signifiante, à valeur éducative, visant un ou plusieurs objectifs de compréhension. Elle implique des recherches, la résolution de problèmes et souvent, l’utilisation d’objets concrets. Une telle activité est planifiée et menée à bien par les élèves et  l’enseignant dans un contexte naturel et vrai".[1]

La pédagogie du projet ou du contrat tire sa raison d’être des constatations des sociologues et psychologues que les modes de travail pedagogiques ne prennent pas compte la culture des apprenants et imposent des rituels et des normes. Les enseignants n'explicitent pas ou peu les objectifs poursuivis, les normes d'évaluation et les stratégies utilisées.[2]

Les principes de base de la pédagogie du projet sont: le projet de travail émane de l’élève qui en agissant se construit.[3] Pour  Beaudelot P., Parmentier Ph., Van der Borght D. “le projet est une tâche” qui est “réalisée en groupe”, qui implique “une mobilisation et une adhésion de celui-ci” qui aboutit “à un résultat concret, matérialisable et communicable.” Ils soutiennent son “utilité par rapport à l’exterieur.”[4]

Le philosophe et psychologue américain, John Dewey (1859-1952)  est l’initiateur des méthodes actives en pédagogie et notamment de la méthode des projets. Selon lui, l’école doit fournir à l’élève les moyens de se réaliser. Sa doctrine est le fameux learning by doing, apprendre en faisant et non en écoutant comme la pédagogie traditionnelle: l’enfant doit agir, construire des projets, les mener à leur terme, faire des expériences et apprendre à les interpréter.[5]

Le psychologue William H. Kilpatrick (1871-1965) est le principal théoricien d'un enseignement centré sur la réalisation de projets en classe. Son article publié en 1918, "The Project Method", a eu un retentissement considérable. Ce professeur et chercheur au Teachers College de l'Université Columbia a contribué à la diffusion de cette "méthode" à travers ses cours, ses conférences et un volume publié en 1925. Pour Kilpatrick, un projet est une activité qui possède un but précis, engage dans sa totalité la personne qui l'accomplit.

En Europe, plusieurs pédagogues ont promu ce que l'on a appelé une "pédagogie par projet": Makarenco, Célestin Freinet.[6] Le médecin, psychologue et pédagogue belge Ovide Decroly (1871-1973) soutient qu’il est nécessaire à accorder une grande importance à la dimension affective de l’enfant en utilisant ses intérêts afin de renforcer sa motivation et donner sens à l’enseignement. Il considère également qu’une connaissance est intégrée lorsque l’enfant l’a lui-même découverte et exprimée.[7]

La pédagogie du projet est “une forme de pédagogie dans laquelle l‘élève est associé de manière contractuelle à l'élaboration de ses savoirs. Le moyen d'action de cette pédagogie est fondé sur la motivation des élèves, suscitée par l’aboutissement à une réalisation concrète.” Les contenus à apprendre ne sont plus atomisés, hiérarchisés, mais reliés entre eux par un problème à résoudre. La pédagogie de projet considère les conditions d'un apprentissage aussi importantes que les contenus de cet apprentissage. (PPCP - Academie de Versailles)[8]

Le projet comme "l’école du travail", le " texte libre", la "correspondance" ou la "classe coopérative",  s’inscrit dans une opposition à une école publique autoritaire, centrée sur l’apprentissage par cœur et l’exercice.[9]

Le projet représente une modalité d’apprentissage et d’évaluation, les élèves étant impliqués dans une recherche qui a des objectifs pratiques et qui se finalise par un produit matériel: des objets, des albums thématiques, des appareils, des modèles matériaux. Pour François Muller, "le projet n’est pas une fin en soi, c’est un détour pour confronter les élèves à des obstacles et provoquer des situations d’apprentissage. En même temps, s’il devient un vrai projet, sa réussite devient un enjeu fort, et tous les acteurs, maîtres et élèves, sont tentés de viser l’efficacité au détriment des occasions d’apprendre".[10] L’erreur est normale et elle fait partie du processus d’apprentissage qui  est très socialisé.

L’activité de recherche est réalisée individuellement ou en groupe et sollicite la créativité, l’originalité des élèves. L’organisation de travail en groupe nécessite  la repartition des tâches. Le développement des personnalités demande la rotation des tâches. L’élève ne doit pas se cantonner à effectuer les travaux dans lesquels il réussit le mieux.[11]

Le projet combine l’investigation scientifique et la pratique de la vie cotidienne.[12] Il est utilisé pour l’évaluation sommative et formative.[13]  Le projet mélange les aspects théoriques, pratiques et parfois ludiques.[14]

 

2. Les fonctions du projet

Marc Bru et Louis Not dans leur ouvrage “Où va la pédagogie du projet?”  (1987) distinguent cinq fonctions de la pédagogie du projet:

·      une fonction économique et de production: l’accomplissement du projet doit tenir compte des contraintes économiques, matérielles et humaines. Elle amène donc les formes à gérer leur environnement.

·      une fonction thérapeutique: elle renouvelle l’intérêt des élèves pour l’école en leur permettant de s’engager dans une activité signifiante sur les plans de l’apprentissage, l’engagement social et professionnel.

·      une fonction didactique : pour  réaliser le projet les élèves mobilisent les savoirs et les savoir-faire acquis et  développent des compétences et des connaissances nouvelles.

·      une fonction sociale et médiationnelle : la pédagogie du projet amène les apprenants à s’ouvrir aux autres, à d’autres institutions. Les élèves qui forment l’équipe du projet partagent les compétences et  confrontent les avis et les opinions.

·      une fonction politique le projet est une formation à la vie civique.[15]

3. Les caractéristiques du projet

Adrian Stoica[16] a remarqué quelques caractéristiques du projet scolaire:

·        il présuppose une démarche évaluative plus ample  que l’investigation;

·        le thème est choisi par le professeur ou par l’élève;

·        il est commencé en classe et l’élève continue son travail à la maison  quelques jours ou semaines;

·        il peut être réalisé individuellement ou en groupe;

·        il y a une  relation de communication entre l’élève ou le groupe des élèves et l’enseignant;

·        il a plusieurs étapes:

*      la collection des données en utilisant les sources primaires et secondaires. Les élèves peuvent entreprendre une recherche, en consultant les livres, les dépliants, les revues, les journaux de la bibliothèque, de la maison ou de la ville. Aussi peuvent-ils recourir à une entrevue téléphonique,  après ils  notent les données reçues. La recherche sur cédérom de nature encyclopédique ou sur Internet sur un site connu ou par mot-clé sur un moteur de recherche l’observation du milieu sont des moyens pour la collection des informations pour la réalisation du projet.[17]

*      la réalisation du produit.

·        la structure du projet:

*      la page de titre où on mentionne le titre du projet, l’auteur, l’école, la période de réalisation

*      le sommaire

*      l’avant-propos

*      le développement des éléments du contenu

*      les conclusions

*      la bibilographie

*      les anexes.[18]

·        l’élève présente devant ses collègues un rapport sur les résultats obtenus ou le produit final.

·        les critères  d’évaluation du projet sont:

*      la validité du projet. Celui-ci doit être en concordance avec le champ thématique choisi.

*      l’intégralité du projet. On suit la manière dans laquelle on a été valorisées les perspectives interdisciplinaires, les compétences.

*      l’élaboration et la structure du projet. Les compétences des élèves sont démontrées dans l’élaboration du projet (l’argumentation des idées, la cohérence, la corectitude des hypothèses et des conclusions.)

*      la qualité du matérial utilisé. Dans l’évaluation du projet ont un rôle très important le contenu scientifique, la signification des données collectées, la stratégie pour l’analyse des données.

*      la creativité Chaque projet peut apporter un degré de nouveauté.[19]

Constantin Cucoş soutient la nécessité que les élèves participent au projet avec intérêt. Ils doivent être impatients de créer un produit. Ils doivent avoir le soutien et la compréhension de leurs parents.

Un projet est initié à partir des difficultés et des besoins des élèves, soit par le professeur, soit par les élèves eux-mêmes. Il permet à l’élève 
l’acquisition personnelle de savoirs et de savoir-faire nouveaux (apprentissage),
d’une meilleure maîtrise de l’environnement et d’une meilleure connaissance de soi-même, de ses besoins, de ses limites. Le projet permet à l’apprenant une prise de responsabilité. Un bon projet a atteint un seuil de difficulté minimum (défi, dimension épique du projet).

4. Les conditions de réalisation du projet

 Il doit organiser un environnement d’apprentissage favorisant la réalisation  des projets. Lorsque les projets sont realisés en salle de classe, il est préférable d’organiser  l’espace pour favoriser la collaboration, les discussions en petits groupes et les échanges. Le bureau de l’enseignant peut être placé dans un coin favorable à l’observation et aux discussions.
           L’enseignant et ses élèves peuvent aménager également des aires où les élèves pourront avoir accès au matériel (du papier supplémentaire) et aux livres importants: (dictionnaires, encyclopédies).
 Il est intéressant d’accorder des fonctions particulières à différents îlots de travail: coin d’observation (loupe, microscope, cartes routières, globe terrestre, instruments de mesure), coin lecture, coin d’arts, mini-centre de ressources, lieu de rassemblement, espaces de rangement. Les bureaux des élèves sont regroupés pour favoriser la collaboration. Un plan de la superficie de la classe est souvent très pratique lorsqu’on réaménage une salle. Cet aménagement physique crée un climat de travail dynamisant et rentabilise l’espace disponible. L’espace est construit et modifié par les élèves au fur et à mesure que les besoins surviennent. De cette manière, l’élève s’engage dans l’organisation de son milieu de vie.[20]

Les projets collaboratifs impliquent de pouvoir communiquer souvent et facilement avec la ou les classes participantes. L’Internet est l’outil le plus adéquat car il est rapide et économique.

Les élèves n’apprennent pas de la même manière. Chacun a son style d’apprentissage: certains sont plus visuels, d’autres plus auditifs et d’autres plus kinesthésiques. Nous avons plus de chances de réussir  en variant les moyens d’enseignement et les outils d’apprentissage. L’enseignant utilise trois modes de travail: l’activité frontale , les périodes d’ateliers incluant des applications pédagogiques de l’ordinateur quand les élèves peuvent travailler en équipe et le temps de travail individuel. L’activité dans des ateliers permet à l'enseignant d'individualiser son enseignement et il peut également en profiter pour approfondir des notions, faire de la récupération avec un sous-groupe en difficulté.

Il y a des outils organisationnels variés pour aider les élèves à gérer leur temps de travail: horaire de la semaine, menu du jour, tableau de programmation, grilles d’inscription et de consignation, plan de travail, feuille de route, tableau d’enrichissement, sous-groupes pour la consolidation. [21]

 



[1] Franc – parler, La pédagogie de projet : pourquoi? comment?  www.francparler.org› Parcours., visité le 2.08.2010

[2] Petitjean A, La pédagogie du  projet,in Pratiques d’écriture «Raconter et décrire» ,CEDIC, 1982, http://www.oasisfle.com/documents/pedagogie_du_projet.html, consulté le 8.08.2010.

[3] Poteaux, N, La pédagogie du projet, GRF IGC, 2001, p.1, http://www.francparler.org/dossiers/projets_introduction.html, consulté le 11.08.2010.

[4] Beaudelot P, Parmentier Ph, Van der Borght D, La pédagogie de projet, Fichier Techniques de formation, L. Paquay. UCL/EDUC, 1997, p.37, http://www.tic-insertion.org/pronet/pdf/3031_Pedagogie-du-projet.pdf, consulté le 11.08.2010.

[5] Franc-parler, La pédagogie de projet : pourquoi ? comment ?  www.francparler.org › Parcours, visité le 2.08.2010

[6]Apprendre ensemble par projet avec l’ordinateur en reseau. Guide a l’intention des enseignants et des enseignantes , 1998, http://www.tact.fse.ulaval.ca/fr/html/sites/guidep.html, consulté le 18.07. 2010

[7] Franc-parler, La pédagogie de projet: pourquoi? comment?  http://www.francparler.org/dossiers/projets_introduction.htm

[8] PPCP – Académie de Versailles,  Pédagogie du projet, www.oasisfle.com/doc_pdf/pedagogie_du_%20projet.pdf, consulté le 30.07.2010

[9]Perrenoud Ph., Apprendre à l’école à travers des projets : pourquoi ? comment ?,1999, 

 http://www.unige.ch/fapse/SSE/teachers/perrenoud/php_main/php_1999/1999_17.htm), consulté le  3.08.2010

[10] François Muller, Pédagogie du projet , francois.muller.free.fr/.../pedaduprojet.html , consulté le 28.06.2010.

[11] Petitjean A., La pédagogie du  projet,in Pratiques d’écriture «Raconter et décrire» ,CEDIC, 1982, http://www.oasisfle.com/documents/pedagogie_du_projet.html, consulté le  8.08.2010

[12] Ionescu, R, Ionescu, M., (2001), Demersuri creative în predare şi învăţare,  2001, p.149.

[13] Cucoş, C., Teoria şi metodologia evaluării,  2008, p.138.

[14] Ibidem, p. 140.

[15]Franc-parler, La pédagogie de projet:  pourquoi? comment? http://www.francparler.org/dossiers/projets_introduction.html, consulté le 8.08.2010.

[16] Stoica A., (coord.) , Evaluarea curentă şi examenele. Ghid pentru profesori, 2001, p.39.

[17] Cep.Cyberscol, Pédagogie de projet et ses composantes. Guide pédagogique,

    http://cep.cyberscol.qc.ca/guides/pp_recherche_infos.html, consulté le 3.08.2010.

[18]  Stoica A., (coord.) , op.cit., p.39.

[19]  Stoica A., (coord.) , Evaluarea curentă şi examenele. Ghid pentru profesori, 2001, 39-40.

[20] Pédagogie de projet et  ses composants . Aménagement de l'espace,             http://cep.cyberscol.qc.ca/guides/pp_amenagement_espace.html, consulté le 8.08.2010.

[21] Pedagogie de projet et  ses composants. Aménagement du temps,

 http://cep.cyberscol.qc.ca/guides/pp_amenagement_temps.html consulté le 7.08.2010.

 

 

Adaugă comentariu


Codul de securitate
Actualizează

Revista cu ISSN

Metodele predarii matematicii

METODELE PREDĂRII MATEMATICII Prof. Popa Crina Diana Școala Gimnazială Hășmaș, jud. Arad Metodica predării matematicii este o disciplină de tranziție între matematică, pedagogie și psihologie....

Read more

4 ore de sport pe saptamana din anul sco…

4 ORE DE SPORT PE SĂPTĂMÂNA DIN ANUL ȘCOLAR 2014-2015 Anul școlar 2014-2015 aduce unele schimbări și modificări în învățământul preuniversitar, care afectează și programa de învățământ, atât pentru elevii din...

Read more

Ecologie crestina

                                                ECOLOGIE CREŞTINĂ                                                prof. Ciprian Nazare Colegiul Tehnic „Traian”, Galaţi     Motto: “Căci ştim că toată făptura împreună suspină şi împreună are dureri până acum. Pentru că făptura aşteaptă cu nerăbdare descoperirea fiilor lui...

Read more

Grupuri de lucru evaluari clasele II-IV-…

Grupuri de lucru evaluari clasele II-IV-VI in anul scolar 2015-2016 Vezi APEL PENTRU SELECTIA CADRELOR DIDACTICE in grupurile de lucru pentru evaluarile nationale de la finalul claselor...

Read more

Breaking old storyteling steroetypes res…

BREAKING OLD STORYTELLING STEREOTYPES – RESEARCH STUDY Profesor limba engleză Cristina Lungan Școala Gimnazială ,,Sfânta Vineri” Ploiești, Prahova The consuming society has left its...

Read more

Dezvoltarea la elevi a competentelor de …

DEZVOLTAREA LA ELEVI A COMPETENŢELOR DE CULTURĂ GENERALĂ PRIN PROIECTE EDUCAŢIONALE INTERDISCIPLINARE Prof. Saizescu Cristina-Alexandra Colegiul Tehnic Energetic “Regele Ferdinand I” Timişoara Dezideratul formării caracterului...

Read more

Mihai Eminescu un poet universal

UN POET UNIVERSAL – MIHAI EMINESCU     Învăţătoare: Nevodenszki Sorina, ,,Şcoala cu clasele I-VIII  Sânandrei”, Jud. Timiş     ,,Geniul lui Eminescu a intrat definitiv în Panteonul culturii naţionale, şi figura lui este privită asemenea unui ...

Read more

Studiu privind implicarea parintilor in …

STUDIU PRIVIND IMPLICAREA PĂRINȚILOR ÎN ACTIVITĂȚILE EXTRACURRICULARE Prof. înv. primar, Vâneață Gabriela Şcoala Gimnazială Sf. Nicolae Tg-Jiu, Gorj Părinții asteaptă prea...

Read more