Choose your screen resolution: Auto adjust 800x600 1024x768

L approche communicative Quelques definitions
Duminică, 08 Mai 2011 16:28

L’APPROCHE COMMUNICATIVE. QUELQUES DEFINITIONS

 

Ilie MINESCU

Universitatea de Vest din Timişoara

 

Le français est une langue vivante; on ne l'enseignera donc pas comme une langue morte. Enseigner le français consiste à apprendre aux élèves à communiquer en français.

Le français est une langue parlée et écrite, ou mieux encore, une langue qui se parle et qui s'écrit. En tant que moyen de communication, c'est avant tout une langue parlée.

Rappelons que l'enseignement du français langue vivante:

N'a pour objectif immédiat ni nécessaire de mettre l'élève en mesure de lire Corneille ou Pascal, mais de lui faire acquérir un moyen de communication nouveau: ce moyen de communication est d'ailleurs un moyen d'appréhension culturelle: celle-ci pouvant être aussi bien la lecture de Lévi-Strauss ou de revues scientifiques, que celle de Rousseau ou de Victor Hugo. L'étude des grands écrivains classiques n'est pas, au départ, l'objet de l'étude du F.L.E.

Ne se fait pas, non plus, au moyen des écrivains classiques, surtout au cours des premières années, car leurs oeuvres représentent un état de langue différent du français actuel, ce qui ne peut manquer d'embarrasser les élèves.

Le français représente un certain nombre de particularités difficiles pour les apprenants algériens, par exemple les articles, les adjectifs possessifs, la place de l'adjectif, l'emploi des pronoms personnels, le bon usage des prépositions, l'accord....

Seule une étude comparative des différences d'organisation entre le français et l'arabe peut permettre d'adapter convenablement un enseignement ou une méthode aux difficultés spécifiques de l'élève.

D'autre part, il y a une nécessité d'adapter l'enseignement au public auquel il s'adresse:

Parmi les variables dont il faut tenir compte, l'âge des élèves est un élément très important. On n'enseignera pas de la même manière au jardin d'enfants, à l'école primaire, au début et à la fin du secondaire, à des adultes. Non seulement le contenu de l'enseignement sera modifié mais aussi la méthode employée; les aptitudes à l'apprentissage changent en effet avec l'âge, certaines diminuent, d'autres apparaissent par compensation.

Dans l'approche communicative, la langue est conçue comme un instrument de communication ou d'interaction sociale. Les aspects linguistiques (structures, lexiques....) constituent la compétence grammaticale, qui ne serait en réalité qu'une des composantes d'une compétence plus globale: la compétence communicative. Elle prend en compte les dimensions linguistiques et extralinguistiques qui constituent un savoir-faire à la fois verbal et non verbal.

1.1. Quelques définitions de l'approche communicative:

Selon DELL HYMES (1974), la compétence de communication est mise en place à partir de la notion compétence linguistique. A ce propos il écrit: « pour communiquer, il ne suffit pas de connaître la langue, le système linguistique, il faut également savoir s'en servir en fonction du contexte social. »

L'enseignement de la langue étrangère est centré sur la communication car:

· Elle va aider l'apprenant à communiquer dans une langue étrangère.

· Elle va aider l'apprenant à acquérir une compétence communicative.

Les tenants de l'approche communicative considèrent qu'une communication efficace implique une adaptation des formes linguistiques à la situation de communication (le statut d'interlocuteur, âge, rang social...etc.).Et à l'intention de communiquer (demander une permission, donner des ordre).A ce propos HYMES écrit: « il y a des règles d'usage sans lesquelles les règles de grammaire seraient inutiles. Tout comme des règles de syntaxe peuvent conditionner des aspects de la phonologie, et tout comme des règles de sémantique contrôlent peut être certains aspects de la syntaxe, ainsi les règles des actes de parole interviennent également comme facteur de contrôle pour la forme linguistique dans son ensemble. »

Selon CANAL ET SWAIN (1980): la compétence de communication se définit en incluant trois compétences 1. Compétence grammaticale.

2. Compétence sociolinguistique: c'est une connaissance des règles sociales dans un groupe donné, et une maîtrise des différentes formes du discours.

3. la compétence stratégique: c'est l'ensemble des stratégies communicatives, selon ces deux auteurs, c'est une compétence qui doit être enseignée dés le début de l'apprentissage de la langue étrangère, car elle permet de combler les lacunes des deux autres compétences (grammaticale, sociolinguistique).

SOPHIE MOIRAND (1981)définit la compétence communicative, en identifiant quatre composantes:

1. Une composante linguistique.

2. Une composante discursive: connaissance des différents types du discours.

3. Une composante référentielle: connaissance des domaines d'expérience, et des objets du monde et de leur relation.

4. Une composante socioculturelle: connaissance de l'appropriation des règles sociales, et de l'interaction entre les individus.

D.COSTE (1976) propose la définition suivante de la compétence de communication:

1. Une composante de maîtrise linguistique: savoirs, et savoirs faire relatifs aux constituants, et aux fonctionnements de la langue étrangère en tant que système linguistique, permettant de réaliser des énoncés.

2. Une composante de maîtrise textuelle: savoirs, et savoirs faire relatifs aux discours et aux messages en tant que séquences organisées d'énoncés.

3. Une composante de maîtrise référentielle: savoirs, et savoirs faire tenant à des domaines d'expérience et de connaissance.

4. Une composante de maîtrise relationnelle: savoirs, et savoirs faire touchant aux routines, régulation des échanges interrelationnels en fonction des positions, des rôles, des intentions de ceux qui y prennent part.

5. Une composante de maîtrise situationnelle: savoirs, et savoirs faire relatifs aux différents facteurs qui peuvent affecter dans une communauté, et dans des circonstances données les choix opérés par les usages de la langue.

Quant à ABBOU(1980), il donne deux définitions de la compétence de communication:

1. La compétence de communication comprend:

a. La compétence linguistique: c'est l'ensemble des aptitudes langagières dont disposent les locuteurs/acteurs pour percevoir et interpréter des énoncés émis à leur intention et émettre des énoncés perceptibles et interprétables par d'autres locuteurs/acteurs.

b. La compétence socioculturelle: c'est l'ensemble des aptitudes et des capacités dont disposent les locuteurs/acteurs/interprètes, pour relier entre des situations à un ensemble de codes sociaux et de systèmes référentiels.

c. La compétence logique: ABBOU (1980)dit à ce propos: « c'est des aptitudes et des capacités à produire des ensembles discursifs interprétables, à les relier à des représentations et à des catégorisations du réel, distinguer leurs bases conceptuelles, les modalités d'enchaînement et les procédures particulières qui assurent au discours, cohérence, progression et validité. »

d. La compétence argumentaire: « L'ensemble des capacités et des aptitudes qui permettent de concevoir les opérations discursives en termes de rapport d'individus à des institution, à des situations, à des besoins, à des projets à des stratégies à des tactiques. »

e. La compétence sémiotique: « pourrait admettre l'ensemble des capacités et aptitudes donnant à l'individu les moyens de percevoir le caractère arbitraire, multi systémique, et nécessairement mutable des signes d'expression sociale et des productions langagières. Elle se concrétise notamment par la compréhension et la pratique des opérations de production,de conservation et de régénération du sens,soit dans le cadre d'une adéquation au réel,soit dans celui d'un jeu de l'imaginaire recourant au langage pour y manifester les marques du fantasme et du plaisir. »

 

2. La compétence de communication se définit pour un acteur/interprète/social donné, comme la somme de ses aptitudes et de ses capacités à mettre en oeuvre les systèmes de réception et de réception et d'interprétation des signes sociaux dont il dispose, conformément à un ensemble d'instructions, images, dessins, caricatures ne sont pas des « images pédagogiques »; leur confection qui fut confiée à des non pédagogues, participe de ce souci d'éviter l'artificialité des documents pour la classe.

COURTILLON (1980)définit la compétence de communication: «. ..apprendre une langue c'est apprendre à comporter de manière adéquate dans des situations de communication ou l'apprenant aura quelque chance de se trouver, en utilisant le code de la langue cible ».

A partir des définitions proposées par ces auteurs, on constate que l'enseignement d'une langue étrangère doit prendre en compte les différentes composantes de la compétence de communication qui sont:

· Composante linguistique: cette composante va aider l'apprenant à communiquer car s'il ne la possède pas, il aura du mal à s'exprimer.

· Composante sociolinguistique: c'est une approbation à l'apprenant d'utiliser des énoncés adéquats à une situation donnée.

· Composante discursive:elle va lui permettre de diverger entre la langue écrite,et la langue orale,aussi de différencier entre les différents niveaux du langage écrit,car la carte postale n'est pas écrite de la même façon qu'une lettre administrative.

· Composante référentielle: selon CANAL Eet SWAIN(1980), elle compense les marques au niveau de la composante linguistique, et de la composante sociolinguistique. MOIRAND (1981) dit: « c'est une composante qui intervient que lors de l'actualisation de la compétence de communication. »

 

Bibliographie

1.      ABBOU A. (1980).’’ Communications sociales et didactiques des langues étrangères’’, in E.L.A, DIDIER, Paris.

2.      COSTE D. (1976).’’ Décrire et enseigner une compétence de communication: remarques sur quelques solutions de continuité’’. Bulletin C.I.L.A, n°24, Neuchâtel.

3.      COURTILLON J. (1980). ‘’Que devient la notion de progression ‘’, in Le français dans le monde.

4.      Dell HYMES(1974),Foundations in Sociolinguistics: An Ethnographic Approach,Philadelphia: University of Pennsylvania Press.

5.      MOIRAND S. (1981). Enseigner à communiquer en langue étrangère. Hachette.

6.      CANALE, M. and SWAIN, M. (1980). “Theoretical bases of communicative approaches to second language teaching and testing”. Applied Linguistics 1, 1-47.

 

Ultima actualizare în Duminică, 08 Mai 2011 16:47
 

Adaugă comentariu


Codul de securitate
Actualizează

Revista cu ISSN

Experienta la Montpallier

EXPERIENŢĂ LA MONTPELLIER     Prof. Burghiu Marta Cristiana, Şcoala gimnazială nr. 12, Galaţi       Cursul de formare continuă pentru profesorii de limba franceză, care a avut loc la Montpellier, în Franţa, anul trecut, în...

Read more

Schimbarea in activitatea didactica

SCHIMBAREA ÎN ACTIVITATEA DIDACTICĂ   Prof. Sandu Diana – Ileana Colegiul Tehnic „Regele Ferdinand I”, Timişoara   Motto: Într-o lume imperfectă pe care o putem influenţa în bine  sau rău, conştientizarea faptului că orice încercare contează...

Read more

Metode si forme de organizare a educatie…

METODE ŞI FORME DE ORGANIZARE A EDUCAŢIEI ESTETICE   Înv. Marc Aurica Şcoala Gimnazială Câmpeni   Educaţia estetică este o componentă a educaţiei integrale şi armonioase cu ajutorul căreia realizăm formarea personalităţii omului prin...

Read more

Vointa si educarea ei

VOINŢA ŞI EDUCAREA EI   PANAIT ELENA, profesor de limba şi literatura română Şcoala gimnazială „George Ştephănescu”, judeţul Argeş   Voinţa, forţa care învinge imposibilul, cea care te susţine în alegerea si hotărârea faptelor, are...

Read more

Importanta creativitatii in procesul de …

IMPORTANŢA CREATIVITĂŢII ÎN PROCESUL DE ÎNVĂŢARE A MATEMATICII ÎN GIMNAZIU   Copaciu Georgeta Cătălina  prof. Şcoala Generală Moeciu de Jos, Jud. Braşov     Prin învăţarea creativă trebuie să reuşim să facem din fiecare copil un...

Read more

Trecere in revista a textelor semnificat…

PARTEA III Trecere în revistă a textelor semnificative SF pentru copii şi adolescenţi   Introducere Toţi partenerii în proiect au fost rugaţi să selecteze 10-20 de texte SF pentru copii şi adolescenţi care au...

Read more

Conflictele elev familie

CONFLICTELE ELEV-FAMILIE   Andone Crenguţa - profesor Colegiul Tehnic de Transporturi Braşov   „Când părinţii se mulţumesc să-i lase pe copii în voia lor, iar copiii nu mai ţin seamă de cuvintele părinţilor, când...

Read more

Calitate si eficienta didactica prin uti…

CALITATE ŞI EFICIENŢĂ DIDACTICĂ PRIN UTILIZAREA METODELOR MODERNE     Prof. Adriana-Cristina Rădoi Grădiniţa cu Program Prelungit Nr.1, Tg-Jiu       Implementarea educaţiei centrată pe copil prin utilizarea metodelor şi tehnicilor active de învăţare este din...

Read more